Développement durable, Environnement

Prairies humides : une priorité

” Les zones humides, c’est un peu comme les abeilles. On se rendra compte de leur importance lorsqu’elles auront disparu. ” Dès 2006, Bernard Baudoux a engagé la ville vers la voie de la sagesse en inscrivant dans son Agenda 21 la défense des 190 hectares de marais humides d’Aymeries. Des années plus tard, leur préservation est toujours une priorité comme l’atteste le projet engagé avec le Parc Naturel Régional de l’Avesnois.

Dans une perspective de durabilité forte mais d’ouverture et d’accueil des différents publics la réflexion sur la préservation et la gestion des marais d’Aymeries est en cours. La ville souhaite travailler sur cet aménagement pour changer l’image et renforcer l’attractivité du territoire. Il s’agit de lier le développement touristique, donc économique, tout en respectant les critères du développement durable. Ce projet servira d’initiation et d’exemplarité au développement durable sur la commune.

Les objectifs

1. améliorer la connaissance des marais
2. valoriser et aménager le potentiel économique des marais
3. faire un outil pédagogique à destination du public
4. étudier la façon de les gérer durablement. Une nécessité lorsque l’on sait qu’en France 90% des prairies humides ont disparu.

Les prairies humides ce sont 190 hectares à Aulnoye, 67 ha à Pont/Sambre et 44 ha à Berlaimont

Vue des prairies humides lors de la crue de La Sambre en janvier 2021