CAMSP : Centre d’Action Médico Sociale Précoce

Le CAMSP d’Aulnoye-Aymeries est un établissement annexe du Centre Hospitalier de Sambre-Avesnois.

Il accueille les enfants de 0 à 6 ans de l’ensemble de l’arrondissement d’Avesnes et a pour mission :
. La prévention et le dépistage des anomalies de développement
. La recherche du diagnostic
. La prise en charge précoce en soins par une équipe pluridisciplinaire des enfants présentant : des troubles du développement, un déficit, un handicap installé que ce soit au niveau moteur, comportemental, sensoriel ou intellectuel.
. L’accompagnement de la famille
. L’aide à l’intégration scolaire
. L’orientation des enfants vers la structure adaptée à leurs difficultés.

L’équipe pluridisciplinaire est composée d’une équipe médicale (pédiatres, neuro-pédiatres, pédo-psychiatre, médecin de réadaptation fonctionnelle) et d’une équipe para-médicale (psychologues, kinésithérapeutes, psychomotriciennes, ergothérapeutes, orthophonistes, éducatrices de jeunes, auxilaire de puériculture, instituteur, assistante sociale).

Pour tous renseignements
Contacter le secrétariat du CAMSP au 03 27 39 18 16

20 ans en 2013…
Le CAMSP « Le Petit navire » – Centre d’Action Médico Sociale Précoce – d’Aulnoye-Aymeries fêtait en 2013 son vingtième anniversaire. Une structure installée dans les anciens locaux de la maternité des Aulnes qui passerait presque inaperçue alors qu’elle déborde d’activités. Unique établissement du genre dans l’arrondissement, il intervient dans le domaine sensible des troubles moteurs, sensoriels et du comportement chez l’enfant de 0 à 6 ans.

Le CAMSP est né en 1993 suite à la fermeture de la maternité des Aulnes le 30 juin 1992. A l’époque, la Municipalité et le Centre Hospitalier de Maubeuge rebondissent et lancent l’idée d’ouvrir une structure dont la vocation est d’accueillir des jeunes enfants présentant des troubles du neuro-développement avec risque d’handicap léger ou sévère. Bernadette Fontenelle, ancienne directrice de la maternité et le Docteur Semet portent ce projet. 20 ans plus tard les chiffres présentés par Muriel Mascrez-Piola, directrice adjointe du Centre Hospitalier Sambre-Avesnois en charge du secteur médico-social parlent d’eux-mêmes : « Au départ le CAMSP était autorisé pour l’accueil de 40 enfants en soin mais en moins d’an d’existence le nombre de places n’a plus été suffisant. Nous sommes alors passés à 80 en 2003 mais en réalité nous accueillons beaucoup plus d’enfants justifiant la demande d’extension à 110 places ». Ce n’est pas un agrandissement mais une autorisation qui donnera droit à des moyens financiers supplémentaires pour renforcer les effectifs. « L’extension » permettra surtout de réduire les délais d’attente. Le financement est programmé pour 2015 a annoncé la représentante de l’Agence Régionale de Santé.

L’utilité de ce service s’apprécie également à l’évocation du bilan dressé par Muriel Mascrez-Piola : « 3 300 enfants ont été suivis en sachant qu’un accompagnement dure en moyenne 2 ans et demi ». La qualité des soins et l’attention portée aux familles sont primordiales : « ici l’équipe pluridisciplinaire (énumération en bas de page) prend en soin et non pas en charge » précise Muriel Mascrez-Piola. Il faut dire que cet établissement rompt délibérément avec les codes de l’hôpital. L’aménagement des lieux à la manière d’une école est accueillant et apaisant. On aime à croire que c’est à cela que pense le docteur Dosen-Lanco, pédiatre en déclarant : « l’âme de Bernadette Fontenelle continue d’être là ». Elle a marqué le centre de son empreinte et tout naturellement un arbre symbolique lui rend hommage. Un arbre sur lequel les enfants accrochent leurs dessins. « Ma mère aurait aimé » a souligné son fils. On se souviendra également de Bernadette Fontenelle pour son engagement. Bernard Baudoux, maire en témoigne : « elle avait une conception politique de la santé considérant qu’elle a un coût mais qu’elle n’a pas de prix ». Pour autant le maire voit dans les moyens engagés en faveur du dépistage et de la prévention : « une économie intelligente car agir au plus tôt c’est éviter de payer très cher par la suite ».

Gratienne Levêque, directrice du CAMSP insiste sur la vocation publique de l’établissement : « tout parent inquiet du développement de son enfant peut prendre rendez-vous. Il n’est pas nécessaire de passer par le médecin traitant et il n’y a pas d’avance de frais pour les parents qui doivent se munir de l’attestation de sécurité sociale uniquement ». Chaque demande donne lieu à un rendez-vous avec un pédiatre qui déterminera la conduite à tenir : bilans complémentaires, suivi en consultations ou si l’enfant a moins de 3 ans et le nécessite, une prise en charge en soins. Souvent, les premiers intervenants sont les kinésithérapeutes précise Chantal Carette, ancienne libérale qui exerce au CAMSP depuis treize ans : « les enfants se présentent bien souvent avec un retard des acquisitions dû à une naissance difficile, des lésions cérébrales… et notre rôle est de leur apprendre à trouver le chemin pour se retourner, s’asseoir, ramper, se déplacer à quatre pattes, se mettre debout et marcher ». Une rééducation fonctionnelle qui s’effectue avec les parents. Un aspect essentiel de la prise en soins précise le docteur Dosen-Lanco : « un enfant ne peut pas se concevoir sans les parents et c’est avec eux que nous travaillons pour le bien être de l’enfant ». Bernard Baudoux apprécie ce travail et cette implication : « Je suis fier de vous, de la manière que vous avez d’appréhender ces problèmes parfois si difficiles. Il faut du courage et de la sensibilité ». Quand on interroge le docteur Dosen-Lanco sur son rapport au handicap la réponse est limpide : « on ne s’y habitue jamais, on s’efforce de les accompagner considérant que chaque enfant à son histoire, son parcours ». Chaque enfant est différent et on ne peut y être indifférent. Mais l’essentiel est, comme l’a joliment dit Jacqueline Bard représentant le président du Centre Hospitalier : « qu’au petit navire tous les enfants trouvent une place au port ». Alors bon vent et bonne continuation.

L’équipe pluridisciplinaire
Kinésithérapeutes, psychomotriciennes, ergothérapeutes, éducatrices de jeunes enfants, psychologues, orthophonistes, auxiliaire de puéricultrice, un professeur des écoles, cadre supérieur de santé. L’équipe médicale comprend des neuro- pédiatres, pédiatres, médecin de médecine physique et de réadaptation et d’un pédopsychiatre. L’accueil est assuré par des agents administratifs, secrétaire et les locaux sont entretenus par des agents de services.

Les missions du CAMSP
>prévention et dépistage
>recherche de diagnostic
>prise en charge précoce en soins
>accompagnement de la famille
>aide à l’inclusion scolaire
>orientation des enfants vers la structure adaptée à leurs difficultés

CAMSP d’Aulnoye-Aymeries « Le petit navire »
59 rue Parmentier
Tél. 03 27 39 18 16

Cinéma : Pirates des Caraïbes, la vengeance de Salazar
Mardi 27 juin à 20h00
Théâtre Léo Ferré

Nuits Secrètes : Julien Doré
Samedi 29 juillet
Grande scène

 

Dimanche 09 juillet
FESTIVITES > Brocante & animations
Place du 8 mai

Jeudi 13 juillet
FESTIVITES > Animations & Feu d’artifice
La Florentine

>> Festival Les Nuits Secrètes