Edition 2013 / Rencontres Léo Ferré

Interviews vidéo et scène ouverte à l’occcasion des 8ièmes rencontres
1 Marc Maille – président de l’association
2 Scène ouverte Michel Avallon accompagné de Christian Tellier
3 Cyril Dymny – Chanteur
4 Robert Horville – Universitaire
5 Samuel Veyrat – Chanteur
6 Jean-Bernard Vray – Universitaire
7 Lionel Bourg – Ecrivain

En attendant l’ouverture du futur Espace Léo Ferré sur le site actuel du Théâtre, les Rencontres Léo Ferré continuent inlassablement de nous faire découvrir l’oeuvre de l’artiste. Cette année, l’événement n’ayant pas pu se tenir au printemps en raison d’une météo contrariante, la 8ième édition a été reportée les 27, 28 et 29 septembre. Après le « mysticisme athée », le thème abordé est « La mort » à l’occasion du vingtième anniversaire de la disparition de Léo Ferré (14 juillet 2003) et les trente ans du Théâtre Léo Ferré inauguré par l’artiste le 20 novembre 1983.

Marc Maille, président de l’association créée dans le but de promouvoir l’œuvre de Léo Ferré insiste sur la qualité de la programmation destinée à tous les publics et surtout pas réservée à une élite ou aux seuls inconditionnels : « nous ne sommes pas des vieux croûtons qui voudraient faire perdurer une oeuvre qui ne bouge pas ». La preuve avec le duo From & Ziel qui devrait plaire aux jeunes avec leurs reprises à la frontière du slam et de la chanson. Cependant la tâche est rude avoue le vice-président de l’association, Serge Lallemand : « on se rend bien compte que de parler de Léo Ferré c’est difficile alors que régulièrement des chercheurs, des enseignants, des passionnés font vivre le patrimoine Ferré ». Et pourtant poursuit-il : « En France, chaque année, une vingtaine de villes organisent des spectacles, des expos et autres… ». Marc Maille surenchérit : « on interprète peut-être plus Ferré que Brel et Brassens ». L’artiste est reconnu en France, en Italie et en Belgique mais les Rencontres peinent à se faire une notoriété malgré de beaux moments comme les concerts de Sapho ou Catherine Lara ainsi que des expos et conférences de grandes richesses. Des Rencontres que Marie Ferré, la veuve de Léo ne manque jamais depuis le début.

Tout naturellement, avec son fils Mathieu, elle est le meilleur soutien du projet d’Espace Léo Ferré dont Marc Maille dit : « on n’a jamais pensé faire un musée Léo Ferré à Aulnoye-Aymeries. On veut mettre en avant l’écriture, la manière dont le texte a été travaillé, des inédits comme des partitions que la famille nous confierait ». Au-delà de la rénovation du Théâtre, c’est la création d’un lieu qui s’articulera autour de quatre axes : la recherche, la documentation, la diffusion et bien entendu l’organisation des Rencontres. Bernard Baudoux, Maire, a lancé un appel sous forme de parrainage aux créateurs, artistes, chercheurs, enseignant, passionnés à soutenir ce projet porté par la ville. Une plaquette de présentation a été remise notamment à Michel Bouquet, Marie-Claude Pietragalla, Sapho, Rufus, Christiane Courvoisier lors d’un hommage à Léo Ferré le 14 juillet à Marseille. Elle est aussi parvenue en bonnes mains à Monaco, Gourdon dans le Lot, à Peille dans les Alpes-Maritimes, des villes où Léo Ferré a de solides amitiés. Certains artistes comme Marie-Claude Pietragalla danseuse et chorégraphe se sont déjà engagés souligne Serge Lallemand : « lors d’un passage dans le Nord pour son spectacle « Ni Dieu, ni Maître » elle est venue à Aulnoye-Aymeries pour dire que le jour où l’on ferait quelque chose elle serait présente ». Le projet avance mais il faudra encore et toujours convaincre en commençant par attirer le public aux Rencontres annuelles autour de Léo Ferré.



Jazz : Avishai Cohen
Mercredi 17 mai à 20h00 au 232U - La Florentine


Théâtre : Tristero / Au courant
Mercredi 30 mai à 20h00 au 232U - La Florentine



Samedi 06 mai à 20h30
HAND N1 > SAH / Alfortville
Salle Lempereur



Dimanche 07 mai à 15h00
FOOTBALL DH > Aulnoye-Feignies B / Béthune
Stade Labrosse



>> La saison culturelle