Edition 2012 / Rallye Charlemagne

Samedi 24 novembre 2012, le célèbre rallye faisait son retour avec à la clé un beau succès public. 8 ans d’absence n’auront pas suffi à faire sortir le rallye Charlemagne des mémoires et des cœurs. Que ce soit à la Florentine ou sur le bord des routes, le public n’a pas boudé son plaisir et il était difficile de croiser des mécontents.

«C’est merveilleux d’être là. Ce n’est que du bonheur», sourit Gilles, lillois, occupé au milieu des stands techniques à creuser deux paires de pneus pour qu’ils adhérent mieux aux sols boueux. Un avis abondamment partagé d’autant qu’en grande partie le public était composé d’anciens du Charlemagne qu’ils soient coureurs, bénévoles ou amateurs de sports automobile. Et oui, le monde du rallye est petit et Charlemagne y est chéri. Dans de telles conditions, facile d’imaginer l’émotion qui a gagné Laurent Bayard lors de sa montée sur la première marche du podium aux côtés de Loïc Brigaudeau. «On s’est battus toute la journée. On s’est réellement fait plaisir sur des routes magnifiques même si c’était parfois glissant». Aux pieds de la scène, sa Toyota Corolla témoigne d’une journée passée sur des routes de campagnes pas vraiment desséchées. Arrivent en seconde et troisième positions, le duo Sturbois – Kirsch suivi des frères Rimbeaux. Le tout proclamé dans un déversement abondant de champagne sur les fans des premiers rangs. Bulles, émotion, amateurs comblés…, oui, un constat s’impose : Génésis Sport a réussi son pari en misant sur le retour du célèbre rallye.

René Dail, adjoint au maire chargé du sport : «Tout ce qu’on organise à la Florentine est un succès et les habitants s’impliquent aussitôt»

«Les gens ont retrouvé l’esprit Charlemagne même s’il est un peu dommage que les ténors qui d’habitude se battent contre Bayard ne soient pas venus. Mais je suis certain qu’ils seront là l’année prochaine. Il fallait faire reprendre la mayonnaise, c’est fait !», se réjouit Philippe Taviaux, président de Génésis Sport tandis qu’à ses côtés, Bernard Baudoux confirme qu’entre Aulnoye-Aymeries et Charlemagne, l’histoire d’amour ne fait que commencer. «J’ai découvert un bel esprit, une belle manifestation et très sincèrement je trouve le monde du rallye très sympa. Donc, pour 2013, on répond déjà présent». Gage de cette réussite : l’engagement de nombreux bénévoles grâce au centre social de la Florentine. Plus d’une trentaine d’habitants du quartier cheminot se sont ainsi relayés plusieurs jours durant pour servir des centaines de repas aux pilotes, officiels, commissaires…. D’autres ont encadré l’une des trois spéciales. «Ils y sont depuis 4h du matin. Je viens de les avoir au téléphone, ils font chauffer leurs chaussettes dans les voitures…», explique Patrick Dehen, directeur du centre. Une implication que résume René Dail, adjoint en charge des sports : «A la Florentine, on est dans le triangle magique. Tout ce qu’on y organise est un succès et les habitants s’impliquent aussitôt».

Dans le rétroviseur…

Régis Tournay :
«C’est la première fois que je vois un rallye. J’habite Crépin donc j’en ai profité pour découvrir cet univers. C’est vraiment impressionnant à voir mais aussi à entendre. L’ambiance est très sympa et il y a pas mal de monde. Je connaissais de nom et quand j’en ai parlé au boulot, mes collègues m’ont aussitôt dit que Charlemagne, ça valait le coup. Ils avaient raison !».

Christelle Dorge et Emilie Denoyelle :
«Notre beau-père l’a gagné en 1986 et nous accompagnons Christophe Bricout. On fait des rallyes quasiment tous les week-end mais on préfère la Belgique. Là, c’est vrai qu’en apprenant le retour de Charlemagne, on voulait en être mais en Belgique, c’est moins cher qu’en France. Et là bas, ils pensent aux femmes en mettant des toilettes pour elles ! ».

Fabian Devaimy :
«J’ai gagné le Charlemagne en 1986 avec mon copilote, Stéphane Dehaynin. A l’époque, on roulait toute la nuit. J’entends les coureurs se plaindre que la route est grasse mais de mon temps, c’était bien pire ! Une année, ils ont même du aller chercher un engin SNCF pour gratter les routes ! Charlemagne est l’un des plus beaux rallyes. Les gens veulent le faire car il est superbe. Je suis très content de le voir se relancer ! ».

illustration_rallye_charlemagne_2012



Burlesque : Bonaventure Gacon
Mardi 28 mars à 20h00 au 232U


Concert : Soviet Suprêm
Mardi 04 avril à 20h00 au 232U


Samedi 1er avril à 18h00
BASKET LF2 > ASA / Dunkerque
Salle Mandela



Samedi 1er avril à 18h00
HAND N1 > SAH / Lomme-Lille
Salle Lempereur



>> La saison culturelle