Nuits secrètes 2011


400 artistes et 700 spectacles en 10 ans, les Nuits Secrètes fêtaient cette année leur première décennie. Lancé vendredi 5 août 2011 dans la chaleur tropicale d’un Bernard Lavilliers fort charismatique et bouclé, dimanche, sous une pluie battante et les sonorités électro d’un Dave Clark hypnotique, le festival a une nouvelle fois fédéré un territoire tout entier.

Public familial pour les grandes têtes d’affiche gratuites de la Grande scène et public plus averti venu croiser les groupes montants… La palette était encore une fois très ouverte d’autant qu’un nouveau lieu en a conquis plus d’un : le Drugstore, la belle nouveauté de cette édition. Dans une ambiance confinée et doucement euphorisante le public averti, là encore, pouvait se laisser surprendre par un Bob Log III décidément très présent cette année, ou encore un Scott H Biram, révélation d’un grand nombre de festivaliers. Ambiance joyeusement rétro sans comparaison aucune avec la prestation très remarquée de notre chorale locale des Mamys and Papys.

Beau moment, le lendemain (6 août), sur la grande scène lorsque nos joyeux séniors sont montés au front, contrariés par un vent montant. Leur passage fut apprécié à sa juste valeur mais, Antisocial entonné, l’histoire n’était pas terminée puisque nos chanteurs amateurs ont eu la joie d’être rappelés sur scène par Philippe Katerine himself. Luxor en a pris une toute autre dimension. Bravo !

En parallèle et dans un univers qui n’appartient décidément qu’à eux, les Parcours secrets ont su se renouveler sans bouleverser les habitudes d’un public de fidèles. Certains ont eu la chance de croiser de près, très près, Neneh Cherry dans le château de Dourlers. Pour d’autres, la rencontre eut lieu dans l’ancien tribunal d’Avesnes où Giant Sand avait posé ses instruments. Et pour ceux qui ont eu l’opportunité de prendre la direction du 232U via un bus bâché, la surprise fut totale. Dans ce long labyrinthe, le public pouvait voyager de pièce en pièce sur différents thèmes : l’eau, le sable, l’urbain… De belles parenthèses loin des scènes bruyantes, des lieux atypiques…, les Parcours 2011 ont rempli leur mission tandis qu’au Jardin, le rock s’invitait en guest-star.

Jon Spencer blues explosion, Legendary Tiggerman, Triggerfinger, Peter Hook et Carl Barat, entre autres, ont su mettre le feu dans ce lieu boisé devenu au fil du temps un passage obligé.

Bref, ces Nuits, même sans fête foraine pour animer la ville, furent un mélange de révélations, de rencontres, de surprises et de bonne humeur. Si Katerine aime la banane, à Aulnoye-Aymeries rares sont ceux qui ne l’arboraient pas sur le visage.



 

Retour sur les Nuits Secrètes : 33 000 festivaliers réunis autour de 50 artistes


Danse : Happy hour par la Cie Wooshing Machine
Mardi 23 janvier à 20h00
Au 232U – La Florentine

 

 

Samedi 2 septembre
Commémoration > Libération d’Aulnoye
Départ du défilé place Matisse à 16h30

Dimanche 3 septembre
Solidarité > Balade d’Ophélie
La Florentine

>> Cet été dans la ville