Couverture de la rue piétonne

Un chantier de plus de 7 mois pour créer un passage protégé entre le parking Centre-gare et la gare SNCF et valoriser cet axe commercial. Une nouvelle étape essentielle du développement de notre centre-ville.

La couverture de la rue piétonne constitue la deuxième phase du Pôle d’échanges multimodal. La première étant la construction du parking Centre-gare de 680 places réalisée par le SMTUS Syndicat Mixte des Transports du Val de Sambre et l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre. La dernière phase sera l’aménagement des abords de la gare. Un ensemble qui a pour vocation de faciliter l’accès des usagers aux transports collectifs, notamment le train et le bus, et dont Jean Durieux, président du SMTUS, souligne qu’il : « participera à la revitalisation du centre-ville sur lequel la Municipalité consacre beaucoup d’énergie depuis une vingtaine d’années. » Des efforts et une audace récompensés fin 2017 par un trophée décerné par les revues spécialisées « Le courrier des maires » et « La gazette des communes ».

Un retard et des améliorations

Lors des premiers sondages du sol l’emplacement des réseaux (eau, assainissement…) ne correspondait pas aux plans fournis. Au regard de la vétusté des réseaux existants, l’AMVS a pris la décision d’anticiper leur remplacement. D’ici deux ou trois ans, il aurait fallu les changer et donc ouvrir à nouveau la rue piétonne toute neuve. Finalement, ce retard a permis d’améliorer le projet initial, notamment avec la mise en place d’une vidéo-protection efficace, de gouttières en acier « camouflées » dans la structure et la modification du revêtement envisagé. Au pavage prévu, il a été préféré des dalles au niveau des commerces et un cheminement en béton pour l’axe central.

Vidéo-protection performante

Avec l’installation de la verrière arrive la vidéo-protection de nouvelle génération. Un système performant qui couvrira la rue piétonne, la place de la gare et la rue Jean-Jaurès du square Leclerc à restaurant La Juste Place. Le parking Centre-gare étant déjà équipé, ce sera un ensemble pertinent qui sera sous surveillance. Les images transmises seront contrôlées par une personne qui en cas de nécessité préviendra le commissariat. L’agent de police prendra alors le relais avec la possibilité de zoomer sur les images pour une identification, un contrôle, relever une immatriculation d‘un véhicule mal garé… et même dresser une contravention car la Justice a validé ce système.

Un mécano géant

Le démarrage des travaux débutera fin août par les terrassements et les fondations effectués par la société Lorban. Un mois et demi plus tard démarrera la mise en place de la structure métallique suivie, début janvier, par la pose de la toiture en panneaux de verre. Un chantier mobile qui progressera à chaque intervention de 25 à 30 mètres précise Alex Degaie, directeur de l’entreprise : « Nous posons un module à la fois ce qui permet de ne pas occuper toute la rue en même temps. » C’est un jeu d’assemblage entre une partie structurelle métallique réalisé dans les ateliers de la société Degaie à Pont-sur-Sambre avec des tubes fabriquées par Vallourec, et une partie en verre qui sera greffée sur l’armature. Tous les éléments reposeront sur des pylônes fixés sur des socles en béton.

Evidemment, un tel chantier occasionne quelques désagréments à commencer par l’accès aux commerces et le déplacement partiel du marché de Noël. Mais la concertation permanente avec les commerçants, le Syndicat d’Initiative et les riverains a permis d’étudier chaque cas aux mieux. Durant les opérations, l’accès sécurisé aux commerces sera garanti. Fin des travaux courant avril 2019.

Un changement radical

« Un projet exceptionnel, à ma connaissance il n’en existe pas d’autre en France » s’enthousiasme Philippe Gorce. Bernard Baudoux pragmatique se projette : « Il faut imaginer que ce lieu ne fonctionnera plus comme aujourd’hui mais nous devons créer en centre-ville des lieux de convivialité sinon ça ne marchera pas. » Ce passage couvert offrira de multiples possibilités (fête de la musique, braderie commerciale, marché…) que la technologie viendra éclairer. En effet, un dispositif géré par ordinateur permettra la création de différentes ambiances lumineuses.

La couverture de la rue piétonne ajoute un nouveau morceau au puzzle débuté il y a 20 ans par le collège, le lycée, puis l’hypermarché, la Maison de Santé, le parc d’enfants au square Leclerc et le cinéma demain. C’est toutes ces pièces qui permettent ou permettront à notre centre-ville de se développer.



Aulnoye-Aymeries, la santé une priorité
(janvier 2018)


Rétrospective 2017 des cours de
l’école de danse municipale

 

Samedi 22 septembre
HANDBALL D2F : SAHB / Entente Noisy-Gagny
A 20h30 à la salle Lempereur

Dimanche 23 septembre
FOOT U17 NAT. : Entente AUlnoye-Feignies / Amiens
A 15h00 au stade Labrosse