Aymeries : Prairies humides

Les Marais d’Aymeries passés à la loupe pour leur survie

«Les zones humides, c’est un peu comme les abeilles. On se rendra compte de leur importance lorsqu’elles auront disparu». Dès 2006, Bernard Baudoux a engagé la ville vers la voie de la sagesse en inscrivant dans son Agenda 21 la défense des 190 hectares de marais humides d’Aymeries. Quelques années plus tard, leur préservation est toujours une priorité comme l’atteste le projet engagé avec le Parc Naturel Régional de l’Avesnois (PNRA). En avril, Guillaume Caffier, ingénieur spécialisé dans les ressources hydrauliques, est venu présenter le projet en cours. Les objectifs sont clairs : 1. améliorer la connaissance des marais. 2. Les valoriser. 3. En faire un outil pédagogique à destination du public. 4. Etudier la façon de les gérer durablement. Une nécessité lorsqu’on sait qu’en France 90% des prairies humides ont disparu.

190 ha à Aulnoye, 67 à Pont/Sambre et 44 à Berlaimont

Pour mieux les connaitre, des études hydrauliques, écologiques, physiques et socio-économiques sont en cours. Petite difficulté : les zones humides se situent principalement en terrains privés et comptent 145 propriétaires différents. Tous ont été conviés à une réunion publique le 10 avril à laquelle assistaient des élus des communes environnantes, des habitants, des agriculteurs, Paul Raoult, président du PNRA et Jean-Marie Allain, élu à l’Agglo. Si une grande partie de la zone est sur Aulnoye-Aymeries (190 ha), Pont-sur-Sambre (67 ha) et Berlaimont (44 ha) sont également concernés. «L’idée n’est pas de mettre le site sous cloche mais de proposer des modes de gestion plus intéressants», explique Guillaume Caffier. Raison pour laquelle le comité de pilotage réuni des acteurs très variés : Aux côtés des communes on trouve l’Agglomération, EPF, Conseil général, Agence de l’eau, ADARTH…. Mais aussi les Sauvaginiers, les Chasseurs, les propriétaires fonciers….  L’étude préalable est estimée à 95 000€ (80% financés par le Feder et 20% par le PNR).

Insectes, mollusques, amphibiens, reptiles, poissons, oiseaux, mammifères… étudiés de près

Pour l’heure, la prochaine grosse consiste en de multiples relevés écologiques. Insectes, mollusques, amphibiens, reptiles, poissons, oiseaux, mammifères… seront passés au crible pendant de longs mois. Dès 2014, place à la rédaction des plans de gestions dans l’optique de créer un vrai lieu d’accueil du public.

Un très beau projet qui n’a rien d’anodin puisqu’il est au cœur du troisième volet du grand projet de ville après la requalification urbaine via l’Anru et le pôle « Centre ville – gare ». Avec Aymeries, place à l’ouverture de la ville vers la forêt. Le Syndicat d’initiative travaille déjà sur le dossier et aimerait qu’une Maison du marais soit créée. Ses membres préparent également des circuits de randonnée autour de la faune et la flore.

Ce qu’ils en disent

Paul Raoult, président du PNR : «Nous ne sommes pas là pour emmerder le monde avec des règlements et des interdictions mais pour penser aux générations futures. Prenons exemple sur le marais Poitevin : ils n’ont pas su défendre leur marais et ont donc perdu leur label. Chaque été, des arrêtés de sécheresse y sont pris. Notre Sambre et ses prairies sont des éponges qui filtrent l’eau à nous d’en faire un enjeu économique et environnemental. D’où l’idée de contrats concertés avec les agriculteurs ».

Bernard Baudoux : «Avant, la présence d’une vanne à Aymeries faisait venir les brochets qui y pondaient leurs œufs. Depuis sa suppression, ce phénomène a disparu et en plus, la zone est plus facilement inondée. Cela pose un vrai problème quant à la reproduction des espèces. Ce sont toutes ces notions auxquelles nous devons penser. Pas pour me faire plaisir à moi, maire d’Aulnoye mais dans l’intérêt de tous. Cela ne sert à rien d’opposer les uns et les autres ».

Retour sur les Nuits Secrètes : 33 000 festivaliers réunis autour de 50 artistes

Danse : Rétrospective des cours
Année 2017
Ecole de danse

 

Samedi 21 octobre
Basket N1F > ASA / Le Poinçonnet
Salle Mandela à 18h00

Samedi 21 octobre
Hand D2F > SAHB / Saint-Grégoire-Rennes
Salle Lempereur à 20h30

>> La saison culturelle